Ecritel poursuit son engagement humanitaire

Engagée depuis de nombreuses années dans des actions d’aide à l’enfance et liées au développement durable en Afrique, la société Ecritel, a fêté, le 1er décembre dernier, les dix ans de Laafi, association française du Burkina-Faso.

Le développement durable, un engagement de longue date

« Depuis la création de Laafi en 2001, Thierry Louail et moi-même faisons partis des membres actifs de cette association. D’une initiative personnelle, nous avons souhaité étendre cette participation à notre société en sensibilisant nos salariés à l’entraide », indique Audrey Louail, fondatrice et dirigeante d’Euro Asian Equities et Ecritel.

En effet, depuis 2007, Ecritel intervient financièrement dans la construction du nouveau centre culturel du village Laafi à Koudougou, 3ème ville du Burkina-Faso. Tout d’abord, Ecritel s’est lancé en partenariat avec d’autres sponsors (Région Ile-de-France, BNP Paribas…) dans la construction d’un cybercafé. Ce dernier a été équipé avec du matériel (serveurs, ordinateurs…) n’étant plus utilisé par Ecritel. « En faisant don de ce matériel que nous considérons comme obsolète mais qui représente pour les Burkinabés du matériel de qualité nous donnons une seconde vie à des machines puissantes », précise Audrey Louail.

Cet engagement en faveur du développement durable est, en effet, depuis sa création une préoccupation de taille pour la société Ecritel. Cette dernière développe en continu une politique environnementale à tous les niveaux de son métier : politique d’achat (écoconception, consommation énergétique, durée de vie…), centres de données (amélioration constante de l’efficacité énergétique, intégration des dernières technologies et indicateurs tels que Power Usage Effectiveness, Carbon Usage Effectiveneess…) et salles (serveurs à faible consommation électrique, amélioration de la densité et du rejet de CO2, optimisation du système de climatisation avec les couloirs thermiques permettant de réduire de 10% la consommation énergétique…).

En parallèle du recyclage de son matériel usagé, la société Ecritel a également mis en place des formations pour apprendre aux étudiants fréquentant le Cyber Laafi à utiliser notamment les logiciels Word et Excel.

Ecritel soutient l’aide à l’enfance et le monde scolaire au sein de Laafi

Mais Ecritel ne fait pas que faciliter l’accès aux nouvelles technologies dans le cadre de Laafi puisque la société soutient également le monde scolaire et l’aide à l’enfance par la mise en place d’actions pour donner du travail (apiculture, artisanat) aux parents des enfants de Koudougou. Ainsi, rémunérés, les parents peuvent subvenir aux besoins de leurs enfants
scolarisés. « Dans le cadre des différentes actions que nous menons en faveur de la scolarité, nous avons financé cette année l’achat de livres pour la bibliothèque du centre culturel du village Laafi », stipule Audrey Louail.

L’occasion pour la directrice générale du Groupe de rappeler qu’en 2007 à Noël ce sont des statuettes en bronze faites par l’association Laafi qui avait été offertes à ses clients. « Pour faire ces statuettes, nous avions alloué un budget à un artiste bronzier du village Laafi pour qu’il fabrique des statuettes en bronze pour nos clients. D’une part, cette initiative a permis au bronzier d’avoir un an de revenu et d’autre part, l’argent non utilisé a été redistribué sous forme de don pour le village », confirme Audrey Louail.

Ecritel va à présent soutenir une crèche au Brésil en 2012

Mais l’engagement humanitaire d’Ecritel ne s’arrête pas au continent africain puisque pour accompagner sa récente implantation en Amérique du Sud, la société a décidé de mettre en place une action en faveur de l’aide à l’enfance au Brésil. « De la même façon que nous avons aidé le village de Laafi à Koudougou, nous souhaitons soutenir et aider une crèche
dans l’une des favelas de Rio de Janeiro
 »
, conclut Audrey Louail.

Partagez :